Comment nous utilisons l’euro ? Quelques remarques à propos de l’Eurosystème

Les billets (et les pièces) en euros circulent largement dans la zone euro, principalement en raison du tourisme, des voyages d’affaires et des achats transfrontaliers. Comment cela fonctionne en réalité ?

Flux de trésorerie dans la zone euro

Dans une mesure beaucoup plus limitée, les billets de banque nationaux, avant l’introduction de l’euro, ont également «franchi» les frontières, puis ont dû être «rapatriés», principalement par l’intermédiaire du système bancaire commercial, à la banque centrale qui les a émis. De tels retours ne sont pas nécessaires avec l’euro. Toutefois, étant donné que de grandes quantités de billets en euros ne restent pas dans le pays où elles ont été émises, mais sont acheminées vers d’autres pays de la zone euro et dépensées dans ce pays, les banques centrales doivent les redistribuer afin d’éviter une pénurie de billets dans un pays et un excédent. en autre. Ces transferts de masse sont coordonnés de manière centralisée et financés par la BCE.

euro

L’importance de l’argent et ses caractéristiques uniques

Depuis l’introduction de l’euro fiduciaire en 2002, la valeur et le nombre de billets en euros en circulation ont augmenté régulièrement. Le nombre de transactions est de loin le moyen de paiement le plus utilisé pour les transactions de détail dans la zone euro, même si sa part en valeur est nettement inférieure. Dans les deux cas, toutefois, le rôle de l’argent comptant a progressivement diminué au cours des dernières décennies, tandis que l’utilisation des cartes de débit et de crédit a augmenté, tendance qui devrait se poursuivre.

En vertu du traité sur le fonctionnement de l’UE, l’une des tâches essentielles de l’Eurosystème est de promouvoir le bon fonctionnement du système de paiement. L’Eurosystème est neutre en ce qui concerne les différents instruments de paiement. Cela ne favorise pas un instrument par rapport à un autre. Cependant, les banques centrales de l’Eurosystème ont une responsabilité particulière en matière de trésorerie car elles sont les émetteurs officiels de billets en euros.